Ibeyi, une nouvelle sensation

IbeyiBandeau2REDIM

En boucle ! En boucle, j’écoute le premier opus du groupe IBEYI. Un album d’une rare maturité musicale qui dénote complètement avec la candeur des jeunes interprètes (19 ans).

Lisa-Kaindé et Naomi sont grandes de talents, elle nous propose un album juste qui nous transporte dans leur univers très étrange mais captivant. Cet album s’écoute d’une traite, j’ose à peine press forward, chaque chanson cachant son trésor sonore. Tellement vrai que j’ai grande peine à élire MA chanson préférée!

L’album éponyme est dépouillé mais si riche musicalement : deux voix mènent la danse, Lisa-Kaindé en lead, Naomi en réponse à ses supplications. Si Naomi est moins présente vocalement par rapport à sa sœur, elle mène toutefois la danse, elle frappe sur son cajun et donne le rythme à cet album qui nous tient en haleine. Quelques notes de piano ponctuent cet opus, Lisa-Kaindé adoucit notre torpeur en laissant vibrer ses doigts sur les touches de son instrument.

Ibeyi agit comme une prière en continue, chanson après chanson, je suis transportée à Cuba dans un flash back éternel entre les invocations du peuple Yoruba et les ébats de notre monde contemporain.

En cherchant bien, je suis tombée en transe sur la chanson « Think of you », un titre haletant, dérangeant mais enivrant. Chanté en anglais et Yoruba, je me laisse appeler par la prêtresse Lisa-Kaindé et possédée par le petit écrin furtif « Hip hop » , une pépite pour mes oreilles. « Faithful » me bouscule à nouveau, je fredonne sans cesse le refrain « Be faithful, show me loyalty ». La chanson « Yanira », en hommage à leur sœur disparue, me déchire entre adoration et pleurs.

L’album est déjà fini, je press play again. Je ne cesse de fredonner l’air d’IBEYI et j’en re veux encore.

Un chant Yoruba interprété par Ibeyi

Publicités