Un regard sur la « Soul » créole

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis une HIP HOP SOUL mais surtout Néo SOUL ADDICT…Aussi, lorsque ma musique se pare d’une robe caribéenne, se déhanche sur le rythme du ‘pays’, je ne peux qu’y trouver l’extase.

Depuis quelques années déjà de nouveaux artistes ont émergé sur la scène antillaise, ils ont ravi nos oreilles de nouvelles essences pour faire l’impasse sur le ‘zouk mito’ qu’on nous sert aujourd’hui, comme si les Antilles ne se résumait qu’à cela! Ils ont lancé une nouvelle voix en renouvelant l’âme des Caraïbes avec le tempo « péyi » (trad. pays), de l’Afrique parfois ou avec un sensibilité occidentale (Soul, Pop, Folk, Reggae, Hiphop, Jazz, Rock…), tous les styles s’y mêlent et se transforment. Tout comme Kassav l’avait fait en leur temps avec le zouk ou encore Jean Michel Rotin et le zouk RNB, un nouveau courant voit le jour, éclot et s’émerveille des arts de la vie.

Cette fusion musicale n’est pas si étonnante et reflète parfaitement la jeunesse domienne qui, au carrefour des cultures américaines, caribéennes et européennes, agit comme un catalyseur: elle ré-invente les codes déjà existants de la musique pour lui donner une autre couleur, une autre saveur et aiguiser n’importe quel appétit d’ogre des décibels. Pour ma part, je dévoreeee l’onde de choc local depuis qu’elle m’a touché. Je ne me doutais pas que sur la petite terre des Antilles se cachait autant de talents et d’innovation dans les sons, d’authenticité dans les textes et de générosité dans les rythmes. Alors je ne peux que dire « chapeau » et « keep going ».

Voici « quelques » artistes dans le vivier innombrable d’étoiles antillaises, connues ou en devenir. Cliquez sur le nom pour voir une vidéo. Prochainement, des articles sur des chanteurs prometteurs, bourrés de talent à découvrir ou à redécouvrir.

G’Ny

Victor O

Goldee

Stevy Mahy

Esy Kennega

Meemee Nelzy

Erik

Crédits photos : Guillaume Aricique dit « Happyman photography » et Nguyen Bruno

Publicités