Hip-Hop Soul Kreyol au G-Day : quand le son local s’intalle à Paris

Claques musicales jeudi dernier au G-day holiday à l’Olympic café!

Quand ma cop m’invite à une soirée hip hop kreyol jeudi, j’y suis allée un peu en traînant les pieds, pas très convaincue, je ne connaissais pas les artistes invités mais pourquoi pas, histoire de passer une soirée sympa.

Dès le début, l’ambiance est là, esprit bonne enfant, humilité, convivialité, les « host » de la soirée « G skalp et Freepon, soit-dit en passant, chanteur et rappeur, nous mettent à l’aise, nous font rire, chanter, bouger sur nos chaises. La scène n’est pas très haute, ils sont à portée d’esprits. Le concept est simple : plusieurs chanteurs, rappeurs, un mélange de rap, soul, néo soul aux influences caribéennes, des chansons en français ou créole, accompagnent le maître de cérémonie « G Skalp ». En une soirée, plusieurs artistes rencontrés et surtout plusieurs coups de cœur musicaux!
Le concert commence, les artistes s’enchaînent derrière le micro et la pression monte.

Première claque avec Fredrik, sa chanson « Maman » m’a pris au tripe: une voix soul et fluide, un timbre parfait, un puissant coffre vocal. Il te chante l’amour pour sa mère d’une façon si poignante qu’ autour de moi, les vannes de l’amour et des souvenirs s’écoulaient sur les joues de certaines.

Deuxième claque : Sheva Punch line, présenté comme un rappeur « intelligent ». Je reste dubitative, j’attends la performance avec impatience. Le résultat est plus que probant. Le flow est saccadé et ponctue ses lyrics très personnels. Il nous conte son parcours d »antillais expatrié », son rapport avec l’ambition et les rêves, l’héritage familial et historique a respecté dans son très bon « Le Parcours ».

Troisième claque : Freepon Après nous avoir fait rire toute la soirée, il nous fait découvrir son vrai talent : chanteur. Accompagné d’une guitare, il nous interprète deux magnifiques chansons: le style est frais, la voix est suave, les lyrics sont rondement menées. On est vite emporté, loin de Paris, nos corps bougent, difficile de rester encore assis, les épaules se mouvent puis le bassin, et ni une, ni deux on se retrouve à danser devant la scène.

Quatrième claque – last but not the least : G-Skalp. Le rap kreyol est de très bon cru ce soir là, G-skalp ne faillit pas à la règle. J’M le beat, le rythme est maîtrisé, les intonations bien posées pour mettre en exergue un texte « with true meaning ». J’M aussi l’humilité de l’artiste qui ne se prend pas au sérieux à l’opposé de beaucoup qui se croient dans un clip américain. La simplicité prime sur le paraître et le talent fuse et se révèle. J’M.

Sans oublier les musiciens, excellents, qui ont accompagné de leur chaleur chaque artiste, le tout avec humour et décontraction. Bon point pour les G-lunettes!
Bilan de la soirée : De nouveaux artistes dans mon iPod + un voyage à moindre coût aux Antilles. J’M LA G-DAY!!!!A refaire d’urgence!!!

Publicités